• Español
  • English
  • Français

L’OCEAN DE PLASTIQUE

La plupart des gens ont entendu parler de l’Océan Indien, de l’Océan Pacifique, mais combien d’entre vous ont entendu parler de l’Océan de plastique? Nous sommes en train de transformer l’océan entier en une immense masse d’eau remplie de plastique. Certaines parties de l’océan contiennent déjà plus de particules de plastique que de plancton! Le vortex de déchets du Pacifique Nord est un bon exemple de ce qui se produit en ce moment. Une région de la taille du Texas, localisée dans la partie centre-nord de l’Océan Pacifique, contient une importance concentration de plastique et d’autres déchets qui sont coincés et qui s’accumulent dans ce tourbillon. Un autre exemple de l’étendue de cette pollution s’observe sur les îles inhabitées, où le plastique et autres déchets recouvrent les plages. La plupart des gens de sont pas conscient de l’étendue du problème, puisque la plupart des plages touristiques sont nettoyées quotidiennement.

Les débris de plastique affectent l’océan, les autres écosystèmes et ultimement nous. Il est donc d’une grande importance que nous prenions en charge cette menace avant qu’il ne soit trop tard, s’il n’est pas déjà trop tard…

Pour comprendre le phénomène, nous devons comprendre ce qu’est le plastique, d’où il provient et pourquoi il est devenu si populaire comme produit d’emballage. Le plastique est un sous-produit dérivé du pétrole, mais il peut également provenir de sources renouvelables comme l’acide polylactique (provenant du maïs) ou la cellulose (extraite du coton). À cause de leurs faibles coûts de production, de leur versatilité et de leur imperméabilité, les plastiques d’origine pétrolière sont très populaires encore aujourd’hui pour les différentes applications. La résistance et la durabilité de ces matériaux en font un des choix favoris pour les produits d’emballage, mais c’est également ces caractéristiques qui en font une menace pour l’écosystème marin. Pour faire une histoire courte, les plastiques existent depuis longtemps, puisqu’ils sont faits à la base de polymères qui se retrouvent originalement dans la nature. Ce n’est qu’en 1907 que le Belge d’origine américaine Leo Baekeland créa le premier plastique synthétique à partir de combustible fossile. En 1960, le sac de plastique fût introduit sur le marché et sa popularité immédiate entraina le premier vrai boom du plastique. Le problème avec le sac de plastique fût qu’il ait été présenté comme un sac à usage unique. Cette pollution instantanée entraîna plusieurs pays à interdire aujourd’hui l’utilisation de tels sacs, afin de combattre le problème de pollution et de gaspillage.

Pour le plastique est-il si mauvais pour l’océan ultimement pour nous? Le problème est qu’avec la quantité de plastique que nous jetons dans l’océan, il est inévitable qu’il soit mangé par les différentes espèces marines. Par exemple, plusieurs espèces de tortues et de baleines se nourrissent de méduses qui sont difficilement différenciables des sacs de plastiques flottants dans les courants marins. Ce plastique reste ensuite pris dans le système digestif des animaux, les entrainant ainsi vers une mort lente et douloureuse.

Lorsque le plastique est exposé au soleil et à l’eau salée, il se dégrade en plus petites particules, mais ne se dissous jamais entièrement. La même masse de plastique se retrouve toujours dans la masse d’eau, permettant à de plus petits organismes de l’ingérer. Cette ingestion de plastique remonte alors dans toute la chaîne alimentaire jusqu’à nous atteindre. Lorsque nous consommons du plastique inconsciemment via notre alimentation, nous nous mettons à risque de différentes façons. Nous risquons l’intoxication directe au plomb, au cadmium et au mercure qui sont contenus dans le plastique, l’exposition à des composés carcinogènes comme le diéthylhexylphtalate (DEHP) et l’exposition à des perturbateurs endocriniens qui peuvent entrainer le cancer, des malformations prénatales, la suppression du système immunitaire et des problèmes de développement à l’enfance, pour ne nommer que ceux-là.

Maintenant que nous en connaissons davantage sur l’origine du plastique, y-a-t-il un moyen de combattre ce problème toujours grandissant? Il y a plusieurs choses que nous pouvons faire à différents niveaux. Nous pouvons par exemple aider à retirer le plastique déjà présent dans l’océan en initiant ou en participant à des séances de nettoyage des plages ou des récifs, comme nous le faisons ici à Roatan chez Splash Inn. C’est une des façons de contribuer, mais ceci ne peut être fait qu’à petite échelle et ne permettra que de retirer une petite partie du plastique qui a déjà trouvé son chemin vers l’océan. Il existe également des projets de plus grande envergure, comme celui du jeune Boyan Slat, qui a révélé son projet The Ocean Cleanup, une plateforme qui permettrait de retirer 725 000 tonnes de plastique de l’océan. Retirer ce plastique de l’océan n’est cependant pas une solution permanente à ce problème. Nous devrions plutôt empêcher le plastique de s’y retrouver en étant plus conscient de la façon dont nos activités affectent notre environnement et en remplaçant le plastique par des produits renouvelables ou biodégradables.

J’espère sincèrement que nous pourrons réparer notre erreur et prendre la responsabilité d’arrêter la destruction du magnifique écosystème marin duquel nous dépendons tous pour survivre.  Si nous ne faisons rien, nous subirons les graves conséquences de notre ignorance et de notre inaction.

Vous aimez cette publication? Partagez-la avec vos amis!

Like this post? Share it with your friends!
Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+
http://roatansplashinn.com/blog/locean-de-plastique/
SHARE

Roatan Splash Inn Resort

(+504) 9626-7919

Main Street, West End
Roatan, Honduras

Mon - Sun: 7am - 9:30pm


Directions to our Resort